Violences conjugales

Dernière modification : 02/11/2021

Pour la loi est victime de violence conjugale, toute femme qui subit et endure de façon répétée des propos ou des comportements humiliants, dégradants, abusifs, violents, portant atteinte à sa santé, à ses droits, à sa liberté.                                                                          

Que ces propos ou ces comportements soient le fait de son partenaire actuel ou d’un ex.                                                                                                           

Il me frappe, il m’insulte, il m’humilie régulièrement, il m’impose sa sexualité, il m’enferme, il me fait du chantage, il m’a pris mes papiers d’identité, il me menace de mort, il me rabaisse devant les enfants, il…, il…, il…

Vous ne comprenez pas, vous ne savez pas quoi faire, vous ne savez plus ce qui est normal, ce qui est acceptable, vous vous demandez si vous êtes victime ou coupable…

Vous vous sentez seule et vous avez peur pour vos enfants…

Quelles que soient les explications et justifications de votre partenaire ou ex-partenaire, il n’a pas le droit de vous agresser. Il est seul responsable de ses actes de violences qui sont punis par la loi.

Vous avez des droits, quelle que soit votre situation : mariée, en concubinage, liée par un PACS, séparée, divorcée.

Que les faits soient anciens ou récents, IL FAUT EN PARLER à une personne en qui vous avez confiance, à votre médecin, une assistante sociale… Appelez le 39 19, numéro gratuit et anonyme d'écoute et d'orientation pour toutes violences faites aux femmes.  Ou contactez une association spécialisée, un intervenant social en commissariat et gendarmerie (ISCG) ; ils vous apporteront aussi une écoute, un soutien et un accompagnement dans vos démarches.

En cas d’urgence, appelez la police ou la gendarmerie en composant le 17.

                                                                                                             

 

 

 

2015 Orviff. tous droits réservés.